bibliotheque cincsor

La Maison d’hôte de Cincsor, hébergement de luxe en Transylvanie

Classé dans : Hôtels, Pensions, Logements | 0

La Maison d’Hôte de Cincsor, un petit village saxon de Transylvanie en Roumanie, a aujourd’hui une histoire à nous raconter. Les liens, qu’ils soient familiaux, culturels, amoureux ou traditionnels, sont difficiles sinon impossibles à dénouer. Le temps fini toujours par nous rattraper et à Cincsor, il a réussi à rattraper le destin funeste d’une petite école saxonne, en la métamorphosant en belle maison d’hôte. Dans le silence immuable de la nuit d’un petit village de saxon, installé dans un fauteuil confortable et conforté par la chaleur du poêle à bois qui crépite, je vous raconte mon aventure…

 

L’histoire de vos hôtes, comment l’hébergement est apparu ?

 

Carmen et son mari ont une histoire intéressante et belle et s’ils ne vous la raconteront pas lors de votre séjour chez eux, je m’en fais l’honneur.

 

Après la seconde guerre mondiale, les saxons ont été déportés en Union Soviétique. De là, on les a rapatrié en Roumanie ou en Allemagne. Mais ceux qui rentraient en Roumanie découvraient avec horreur que leurs bien avaient été nationalisés ! Finalement, Ceausescu, par besoin d’argent, posa un accord avec l’Allemagne en 1970. Cet accord autorisait un certain nombre de saxons à rejoindre l’Allemagne en échange d’argent. Les Saxons perdent totalement confiance en leur pays et lorsque les frontières s’ouvrent totalement en 1990, pratiquement tous les saxons sont partis du pays…

 

Carmen, dans cette histoire, partie de Roumanie en 1984 en temps que diplômée d’université dans les ventes. Elle ne revint en Roumanie qu’en 2000 pour cause professionnelle. A son village d’enfance, elle décida de racheter l’école en 2008 alors que celle-ci était destinée à servir de garage pour des véhicules agricoles. Elle avait alors un toit en très mauvais état et avait subit de nombreux dégâts intérieurs.

 

Sans réels plans, l’école fut rénovée et l’idée de créer une maison d’hôte naquit petit-à-petit. Cela ne fait pas longtemps que la maison de Cincsor a ouvert ses portes au public. Il lui reste encore du chemin à réaliser, mais avec cette passion, cet amour qu’ont Monsieur et Madame Schuster pour l’histoire du village, et plus globalement pour la communauté saxonne de Roumanie, on peut s’attendre à de grandes choses.

 

Où se trouve la maison d’hôte de Cincsor ?

 

Cincsor est un village de Transylvanie qui borde, si l’on peut dire, la face Nord des Carpates. On peut donc se laisser facilement fasciner par les chaînes montagneuses qui dorment en face de nous. Faisant partie du Département de Brasov, mais assez proche de celui de Sibiu, deux chemins s’offriront aux Bucarestois. Le premier, qui est le meilleur choix si vous partez extrêmement tôt, est de passer par la Vallée de Prahova. Le second choix, qui ajoute plus de distances, ne vous offre néanmoins aucune surprise quant aux embouteillages. C’est celui que nous avons pris, 5h de belles routes en passant par la Vallée de l’Olt.

 

Quoi faire autour de Cincsor ?

 

La région de Cincsor se mélange entre terres agricoles et forêts, entre plateaux et collines. C’est la région des églises fortifiées et Cincsor possède probablement la plus belle. Vous pourrez, si vous le souhaitez, faire une chasse aux églises, c’est ce que nous avions fait il y a un moment de cela, passant par Cincu et Dealu frumos jusqu’à Biertan.

 

Les monuments les plus proches de Cincsor

 

La citadelle de Fagaras (15min)

L’église cistercienne de Carta (30min)

L’église fortifiée de Biertan (1h)

L’église fortifiée de Viscri (1h15)

La citadelle de Rupea (1h15)

 

La maison d’hôte de Cincsor se trouve idéalement placée dans le village, juste en face de l’église fortifiée. Il vous est alors très aisé de sortir après votre repas pour une petite visite du monument historique.

 

L’église fortifiée de Cincsor

 

De style gothique tardif, l’église est dédiée aux saints Pierre et Paul. Elle fut construite en plusieurs étapes, en commençant par l’église elle-même, dont les travaux ont commencé au XIII e siècle, la tour principale ayant été construite en 1421. Puis dans la moitié du XV e siècle, par la fortification qui apparaît pour contrer les envahisseurs turcs et tatares.

 

 

Elle a été très bien rénovée et moyennant la somme modique de 5 lei / personne, la découvrir vous offrira un moment privilégié et joyeux. Un petit jardin y est entretenu et des parterres de fleurs germent un peu partout.

 

Description de l’hébergement de Cincsor

 

La maison d’hôte vue de l’extérieur

 

La maison d’hôte de Cincsor se divise en deux bâtiments bien distincts. Entre ces deux monuments, la petite avenue principale du village est votre seule limite. Vous ne risquez presque jamais d’y voir une voiture, sinon des charrettes remplies de foins ou de bois.

 

L’ancienne école, qui est maintenant rénovée, fut construite en 1910 par un étrange architecte saxon, Fritz Balthes. Étrange, car passionné d’architecture contemporain, celui-ci tenait à bâtir dans un style architectural encore méconnu, l’Art Nouveau. Nous savons que le monsieur a eu beaucoup de mal à concrétiser ses œuvres auprès des communautés saxonnes évangéliques car le style changeait du tout au tout. Face au petit et renfermé que tout le monde connaissait,  Mr Balthes proposait des salles spacieuses avec de grandes fenêtres, rendant l’espace plus lumineux. Malheureusement, l’argument des saxons était que cela entraînait de grands coûts pour le chauffage. L’école de Cincsor est l’un des rares héritages que notre monsieur l’architecte a pu nous laisser apprécier, et Mr et Mrs Schuster en sont tombes passionnément amoureux…

 

 

L’ancienne maison paroissiale, qui a elle aussi été rénovée dans le même temps que l’école, est beaucoup plus vieille et son histoire beaucoup plus riche. Elle fut certainement construite avant les années 1600 mais l’on n’a comme pas trop de détails à ce sujet. Aujourd’hui, on en sait peu sur l’histoire des moines et prêtres ayant vécus ici. On dit que le couple aurait conservé certains documents à leur sujet. Toujours est-il que l’on retrouve de belles fresques dans l’une des chambres du monument, un travail raffiné qui rajoute beaucoup d’étrangeté au lieu. Le jardin est vaste et un potager se cultive juste en face de votre chambre, il est agréable de s’y promener au réveil.

 

 

Description de l’intérieur du logement

 

Les chambres de Cincsor

 

Nous avons eu le plaisir de dormir dans une des chambres standards de l’ancienne paroisse. Ce qui charme dans le style de la chambre, c’est que le lit se trouve à l’étage, dans ce que l’on pourrait désigner comme le grenier, mais que j’apprécierai à nommer un petit nid d’amour. Le Lit est très confortable. Au rez-de-chaussée, nous avons tout le nécessaire ; une petite place avec sièges où vous apprécierez de lire un livre aux rayons du soleil qui traversent les grandes fenêtres de l’entrée de votre chambre. Enfin, une salle de bain simple et correcte ou la baignoire, assez spacieuse, permet à deux personnes d’y tenir sans qu’ils se sentent comprimées. Vanity et sèche-cheveux fournis.

 

 

Nous n’avons malheureusement pas pu découvrir les autres chambres. Vous les découvrirez néanmoins sur le site internet de la maison d’hôte. En majorité, les autres chambres sont un rang ou deux au-dessus de celle que nous avons eu. Je vous recommande les chambres de l’ancienne école pour le confort et la possibilité d’accéder directement au restaurant, chose qui peut être appréciable en temps de pluie. Par contre, pour les plus ouverts aux découvertes, la chambre 2 de l’ancienne paroisse conserve des fresques qui peuvent être très intéressantes. Pour ma part, je choisirai cette chambre la prochaine fois !

 

Le restaurant de Cincsor

 

Le restaurant se trouve dans l’ancienne école. En réalité, cette partie n’existait pas quand le couple a rénovée la maison, mais ils ont réussi à en conserver l’essence telle que je n’y avais même pas fait attention, avant de sortir voir dehors. Assez vaste, celui-ci peut facilement accueillir 30 personnes. À notre venue, les tables étaient divisées de façon à accueillir un groupe de 10 personnes, des couples pour un dîner plein de charme en tête-à-tête et de petits-groupes. Avec un vieux piano qui s’est calé bien sagement dans le fond de la pièce dans l’attente de trouver quelqu’un assez courageux pour venir le réveiller, des tables et chaises en bois, l’atmosphère est pleine d’authenticité et de beauté.

 

 

La restauration est réalisée par un chef cuisinier de Fagaras. On ne fait pas de « A la carte » ici, et pour ma part, je trouve cela très bien. Ainsi, le chef exprime ce qu’il connait de mieux et je vous le promets, le résultat est incomparable avec un steak frite. Le repas se compose d’une entrée (soupe, salade..) d’un menu principal (viande, poisson..) et un dessert (papanasi, prune au four…). Servis dans de beaux couverts, il est aussi agréable de voir que les propriétaires viennent vérifier que tout est bien et discuter avec vous un peu. C’est une ambiance familiale qui respecte néanmoins l’intimité.

 

La bibliothèque de Cincsor, le coeur de la maison

 

La bibliothèque est LA pièce que chacun d’entre vous appréciera à sa manière ! De très confortables canapés qui forment une ceinture autour du poêle à bois offre un lieu d’une part conviviale, mais surtout chaleureux pour un moment de lecture. Malgré que la plupart des livres soient vieux et en allemands, on retrouve aussi de bons livres récents, en anglais ou en roumains. Pour ma part, je me suis plongé dans des livres regroupant les meilleurs logements et restaurants de Roumanie… 🙂

 

 

Ce qui est spécial dans cette pièce, c’est sa taille et son nombre impressionnant de détails, on pourrait y passer des heures rien qu’à regarder, explorer, voyager… Nous avons de plus de grandes fenêtres, offrant un très bon éclairage, mais surtout la vue sur l’église fortifiée de Cincsor, ce qui est agréable.

 

 

La maison d’hôte de Cincsor, une merveilleuse étape pour un voyage en Transylvanie

 

La maison d’hôte de Cincsor est une merveilleuse adresse de Transylvanie. Située dans un contexte particulier, construite dans une histoire authentique, habitée par des hôtes chaleureux et pleins de bonté, vous y vivrez un moment unique et pourrez à la fois profiter du repos qu’elle vous offre ainsi que de son emplacement, au milieu de nombreux monuments à voir. Je regrette de n’y avoir été qu’une nuit et espère pouvoir y retourner plus tard, pour un bon moment privilégié.

 

Informations utiles sur l’hébergement

 

Adresse : Cincșor, Str. Principală nr. 212-213, département de Brasov, 50726

kulturproject@gmail.com

tel : 0743.474.013 / 0744.373.090

Le site internet

Facebook : https://www.facebook.com/cincsor.casedeoaspeti/

Laissez un commentaire