Valcea maldaresti

Voyage en Valcea – Roumanie

Classé dans : Mes Voyages | 0

Je vous présente ci-dessous l’histoire de notre voyage en Valcea, une région peu touristique, mais pourtant très intéressante. De nombreux monuments historiques s’y cachent, principalement religieux, entre les vallées boisées aux pieds des Carpates.

 

Pour atteindre le département de Valcea, et surtout Horezu, il vous faudra 3 heures de route en direction de Pitesti, puis après vers Targu Jiu, donc de longues lignes droites, rapides et tranquilles.

 

 

Là où nous nous logerons pour ce séjour se trouve à Costesti, la pension s’appelle La Trovanti, la qualité est vraiment appréciable pour ce prix 18€/nuit + 3.5€/petit déj. La grande maison se trouve à proximité de la forêt; les vaches et les fleurs dans le champ d’en face, la vue sur les monts au loin, on se croirait vraiment dans les pyrénées!! Le mobilier est simple, le lit est double et la douche est ouverte, nous l’avons prise en nous asseyant par terre. Pour le chauffage, demandez comment l’activer Le site est : www.cazare-horezu-pensiuni.ro. L’acceuil a été très chaleureux, à noter la collaboration pour donner toutes les infos touristiques, la dame nous a aussi prêtée des documents et cartes. Une table de ping pong et un vélo de salle sont aussi à disposition dans la salle commune.

 

 

La ville qui nous intéresse, Horezu, est très proche, vous avez seulement à passer le pont de la rivière Bistrita. On y trouve plusieurs restaurants, celui que nous côtoierons uniquement est à l’autre extrémité de la ville, surtout destiné au routier, il offre des produits de qualité venant du marché et des prix défiants toute concurrence. Le service est aussi très rapide.

 
Horezu est connu pour ses céramiques, vous le verrez d’ailleurs aux boutiques sur les deux côtés de la voie principale, et surtout à la maison en forme de Pot, elle se nomme Ceramica Pietraru, petit focus sur elle. Possibilité de voir l’atelier de création, aussi bien que des créations (renseignez-vous avant pour les horaires), et surtout une quantité impressionnante de céramique en tout genre, avec en plus des costumes traditionnels et des pièces de bois taillés.

 

Ensuite Monastère de Horezu, pour y accéder, suivez les panneaux, vous le verrez, tous les monuments de la région sont très bien indiqués. Simplement rappelez vous, au moment où vous passerez sur un pont au-dessus d’un court d’eau, c’est que vous aurez choisi la route de droite, à gauche se trouve la prochaine destination, après Romanii de Sus.

 

Le monastère de Horezu est classé au patrimoine de l’Unesco, et il le mérite. Il est pour moi le lieu le plus important à voir du département de Valcea. Nous ne sommes pas trop friand des lieux religieux avec Oana, mais celui-ci a quelque chose de spécial, les gens ici ont dû comprendre que les vies les moins compliquées, si elles sont appréciées, peuvent être merveilleuses. Le monastère a été fondé en 1690 par le prince de Valachie Constantin Brancoveanu. Il vous est possible de dormir là-bas, avec des chambres d’hôtes dans la première enceinte, ainsi que des toilettes publiques.

Les résidents vendent aussi des produits naturels fait par leur soin (confiture, sirop, miel..). Nous sommes sortis par une embouchure à droite, qui nous a mené au verger du monastère, les fruits là-bas sont exceptionnels, mures, pommes, prunes… Ils respirent la vie.

 
Ensuite, direction Romanii de Sus, vous savez maintenant où il faut tourner, passez ce village en suivant le panneau qui indique un monastère « Sfantana Manastrire« , à la sortie vous croiserez beaucoup de Roms, continuez toujours vers le haut. La route se transforme alors en grande ascension vers les sommets montagneux, pour notre part nous traversons la forêt qui a des allures de forêt hantée à cause du brouillard qui cache notre route. La route est accessible malgré les quelques trous, mais surtout, il faudra vous armer de patience; 30 mins pour plus de 16 km. Nous nous préférons redescendre alors que nous étions juste à côté pour ne pas faire le retour de nuit, commencez tôt cette destination.

 

 

Le lendemain, nous prenons la direction de Manastirea Bistrita sans pour autant le visiter, car celui qui nous intéresse se trouve en aplomb, Monastère Arnota. Pour cela, suivez le petit panneau qui indique à droite quand vous arrivez au premier monastère, en direction des hauteurs et de la mine de pierre. Des choses très belles à voir jusqu’à arriver là haut, au bout de seulement 6 ou 7 min. Il y a de la place pour se garer en face du monastère.

 

Passer le premier muret pour vous retrouver dans une enceinte très moderne avec une petite église au centre où des fresques assez anciennes se dépeignent. Au microphone, on entend un homme raconter une histoire à morale. Mais le plus impressionnant est la vue qu’offre le promontoire à l’extérieur du monastère. De là-haut, on jette un regard paisible sur d’un côté les montagnes qui ont été petit à petit dévoré par les manges-falaises, de l’autre la vallée et ses peuplades, qui offre encore une fois la chance de contempler ce beau pays.

 

 

 

Ensuite, nous descendons, retournons à Horezu, et prenons directement la direction de Maldaresti en suivant le panneau des Cule, maisons semi-fortifiée des anciens nobles roumains. La première que nous visitons, Cula Greceanu est sans accompagnement, néanmoins il faut payer une maigre participation, et plus si l’on veut prendre des photos (mais bon, personne ne vous surveille. A l’intérieur, des vêtements et des meubles vraiment très beau! Cette maison est la plus vieille de Roumanie, datant de 1517!!

 

La seconde, Cula Duca, est aussi muzeul Judetean « Aurelian Sacerdoteanu ». Datant de 1827 et ayant appartenu à la famille Maldarescu. Ici vous serez guidés à travers chaque pièces, mais en roumain. Il y a aussi juste à côté de ces bâtiments une petite église que l’on ne peut pas visiter, Biserica Sfantul Nicolae.

 

Après, c’est direction le Monastère Bistrita. Mais pour le visiter non non, nous avons vu assez de lieux religieux, c’est seulement car vous pourrez ensuite passer derrière, en allant en voiture (ne vous fiez pas aux panneaux, vous avez de la place pour vous garer là-bas) à Pestera Polovragi. Une visite est donnée par une dame qui sait captiver les foules et donner de l’énergie et de l’intérêt à cette grotte, vous pourrez boire dans ce qui ressemble à une petite flaque de l’eau très riche en fer et bon pour faire coaguler le sang. La visite durera en tout 30 minutes. En continuant sur le chemin qui va à la grotte, on a découvert que l’on peut continuer à travers forêt jusqu’à une possible ville, donc du gros off road en prévision!!

 

Ensuite et enfin, direction Comuna Baia de Fier pour aller à la grotte Pestera Muierilor. La grotte est longue de 800 mètres et vraiment très belle. Le guide nous fait découvrir des squelettes d’ours ou encore des sculptures naturelles à base de stalactites. Petit bémol, il est parfois nécessaire de s’accroupir et cela peut vraiment être dérangeant pour des personnes qui ne peuvent pas forcer sur leur dos et leurs jambes. On sort de la grotte de l’autre côté de la montagne et il vous faudra rejoindre votre voiture en suivant la grande route.

 

Enfin, nous sommes allés au musée Trovantilor, où l’on dit que les pierres y bougent et mangent du sable. C’est en fait dû une alchimie géologique.

 

 

Et voilà, cela en est terminé de ce voyage en Valcea, j’espère que cela vous a plu et vous invite a découvrir mes autres articles, surtout ceux qui traitent du département voisin à Valcea, Arges. Merci beaucoup ! 😉