Saschiz

Saschiz, village de Transylvanie, proche de Sighisoara

Classé dans : Monuments | 0

Saschiz est une commune du département de Mures qui cache deux magnifiques monuments historiques que vous vous devez de voir, sinon de visiter, une église et une citadelle. Sur la route entre Brasov et Sighisoara, vous ne pouvez pas la manquer et les passionnés d’histoire y trouveront bien leur compte d’autant plus que l’église fortifiée appartient au patrimoine UNESCO.

 

 

 

L’église Fortifiée de Saschiz

 

Celle-ci aurait été construite en 1493 sur les restes d’une basilique romane par les saxons. L’église en impose de par sa taille et se trouve être totalement rénovée.

 

L’entrée coûte 6 lei par personne et comprend la visite de l’église et, chose intéressante, de son grenier. La tour de guet, quant à elle, est fermée. Il semble qu’il n’y ait pas grand-chose à l’intérieur.

 

 

En entrant dans l’église, on comprend mieux comment celle-ci se compose. La nef est de taille modérée et soutenue sans colonnes, par les murs latéraux. Une seule rangée de banc au centre et des estrades latérales accueillent les gens pour la messe et ce sont les seuls composants en bois de l’église, hormis bien sûr le grenier. On peut d’ailleurs voir sur l’une des estrades le probable blason de Saschiz, avec sa tour de guet dessinée. Ah non, j’oublie de mentionner l’oeuvre au fond du cœur, soutenue par un tréteau, où il est écrit derrière 1735, mais je n’oserais pas me prononcer sur son authenticité.

 

 

De l’autre côté, on retrouve un petit orgue très mignon auquel on a pu accéder, mimant un concerto de folie. Sur ses côtés, vous avez dû emprunter des escaliers de pierre montant en colimaçon. Prenez-les pour arriver au grenier (de quoi vous faire tourner la tête :p). C’est un jamais vu pour moi et cela reste très intéressant sans qu’il y ait pour autant grand-chose à voir. Notez simplement les ouvertures, par où passaient les projectiles des valeureux défenseurs.

 

 

La tour de guet se trouve à 10 mètres seulement et elle en impose, d’une pratique similitude avec la tour du clocher de Sighisoara. Des meurtrières en parsèment les murs. Plusieurs essais de clocher ont été réalisés au fil des années, mais le feu en a toujours eu raison. C’est en 1830 qu’elle obtient sa forme définitive. Une petite statue de bois nommée « Bogdan » accompagne les coups de cloche, vous la verrez au sur son côté sud.

 

 

Il y a peu de fortifications supplémentaires, de murs externes, mais cela n’a jamais été le seul moyen de défense des paysans…

 

 

 La citadelle de Saschiz

 

Dominant la ville sur une colline à plus de 650 mètres de hauteur, la citadelle a fière allure, malgré qu’elle soit aujourd’hui en ruine.

 

Pour y accéder, suivez les panneaux « Cetatea Taraneasca » qui vous guideront à travers les petites ruelles de Saschiz. Ça grimpe, ça grimpe, et l’on croit ne jamais en voir le bout, quand vous allez vous garer proche d’une tour téléphonique, la citadelle n’étant pas accessible en voiture.

 

Suivez alors un chemin sinueux et pentu où des bancs pourront rythmer votre ascension. Déboisée, la montée offre une vue de plus en plus prenante sur le village et l’église devient de plus en plus petite dans ce panorama grandiose.

 

 

Maintenant à ses pieds, la citadelle témoigne vraiment de sa stature. Ses murs sont élevés, à certains endroits, ils atteignent 10 mètres de haut. L’entrée est couverte de plusieurs arceaux de pierres surplombés d’une tour de défense. La muraille est encore en bon état et ce sont surtout les tours qui ont souffert, privées de leur moitié supérieure. Elles sont au nombre de 6 et avaient toutes un rôle dans le passé. On retrouve la tour de la Garde, de la Porte, de l’École, du Prêtre, Voievodale et celle des Munitions.

 

 

À l’intérieur, peu à voir, sinon un bâtiment bas totalement détruit. Veuillez faire attention au puits, de ne pas tomber dedans, vous n’en verriez pas le fond qui est de plus de 50 mètres. Une légende raconte qu’un passage secret mènerait jusqu’à l’église fortifiée, mais cela n’a jamais été découvert.

 

 

Le rempart protège à 360° la forteresse où les paysans disposaient leurs ressources et défendaient leur vie face aux envahisseurs turcs. Mais c’est finalement la nature qui aura gagné la bataille. À cette saison, vous vous rendrez compte que les végétaux ont autant de gardes postés sur les remparts qui déchargent leurs pollens à travers les meurtrières, autant d’espace pour accueillir leurs alliés butineurs tel une ruche géante et fortifiée. De l’autre côté de la citadelle, un chemin naturel vous emmène à un ruisseau à travers bois où l’influence humaine semble ne jamais avoir impacté son éternel descente.

 

 

La citadelle de Saschiz a été construite en 1347 par les paysans saxons et était l’emplacement principal de défense contre les turcs. Sa fortification s’est renforcée au fil des siècles, jusqu’au XVII ème siècle. Au-delà, elle fut peu-à-peu abandonnée car trop loin du village, jusqu’à 1945, où les non-germains de l’Union Soviétique l’ont détruit pour en utiliser les matériaux.

 

La commune recherche actuellement des fonds pour restaurer la citadelle, mais cela coûterait cher et il ne s’agit que d’un projet pour l’instant. Je crois que, pour ma part, la citadelle est bien comme elle est..

 

Laissez un commentaire