Découverte de Veliko Tarnovo, belle ville de Bulgarie

Découverte de Veliko Tarnovo, belle ville de Bulgarie

Classé dans : Monuments | 1

Veliko Tarnovo est l’une des villes emblématiques de la Bulgarie, symbolisée par sa citadelle Tzarevetz.

 

 

Pour seulement 3 à 3.5 h de route en voiture, il vous sera possible d’y passer un moment extraordinaire, voir romantique, à travers les petites ruelles de la ville ou du haut de la colline qui surplombe la rivière Yantra.

 

Veliko Tarnovo, ville riche en patrimoine et très romantique

 

Quoi faire dans la ville, quoi voir ?

 

Beaucoup à faire dans cette magnifique ville du Nord de la Bulgarie.

 

 

Appréciant des reliefs idylliques, la ville a su épouser les escarpements d’un canyon serpenté, offrant ainsi une vue incroyable sur le paysage et la protection naturelle face aux ennemis qui ont foulé sans cesse la terre aujourd’hui bulgare.

 

 

Superposée sur différentes strates, la ville apprécie autant l’ombre et l’humidité du fond des gorges du canyon que ses hauts plateaux et la vue qu’ils offrent.

 

 

S’adaptant aux reliefs, les maisons se trouvent parfois au bord du précipice, à croire qu’elles vont chuter. Les petites ruelles sont nombreuses et mènent dans les méandres de la ville. Dans le vieux centre, on retrouve beaucoup de petites boutiques d’artisans, dont l’un d’entre-eux fait de belles créations en cuir.

 

 

Les maisons sont grandes et vêtues de blanc, elles laissent ressortir par endroit des poutres de bois. Sinon, on retrouve de beaux murs en pierre.

 

 

Il y a de quoi passer de belles heures à déambuler dans les couloirs habités de la ville, mais c’est à coup sûr à la citadelle de Tzarevetz que vous vous dirigerez, car de la ville, vous ne manquerez pas de l’apercevoir, protégée de longs murs empierrés où  domine à son point culminant l’église de la Patriarchie Bulgare.

 

L’histoire de Veliko Tarnovo

 

La cité voit pour la première fois le jour sous l’effigie des Thraces, une civilisation dont certaines branches incluaient les Daces, nos fidèles ancêtres roumains.

 

 

Les romains les assimileront et construiront  sur la colline Tzarevetz une cité fortifiée. Ensuite, elle tombera aux mains des byzantins. Détruite par les Slaves, le peuple bulgare décidera de la repeupler et d’en faire la capitale du second Empire Bulgare en 1186.

 

 

Aussi forte qu’elle pouvait l’être, la forteresse sera envahie en 1393 par les puissances ottomanes à cause d’une trahison. Aucun empire n’est fort sans que son peuple soit de même, et on en a la preuve ici-même.

 

 

Finalement, il faudra attendre la fin du 18e siècle pour voir le peuple bulgare reprendre la belle ville de Veliko Tarnovo et la faire refleurir d’une richesse nouvelle.

 

La citadelle Tzarevetz, belle fortification dominant la ville

 

En vous recommandant d’y aller tôt le matin, il vous faudra payer 6 leva / personne (3euros) pour pénétrer ses fortifications, car sans cela aucun moyen d’y accéder, la forteresse est imprenable.

 

 

La citadelle est incroyablement vaste étant donné que dans le passé, c’est tout un peuple qui y a vécu. Ainsi, il ne vous faudra pas moins de 2 heures pour en faire le tour.

 

 

Sur un chemin pavé de lourdes pierres, vous pourrez gambader dans l’une des plus fortes cités que le monde ait connues. Longeant les remparts, vous arriverez en premier lieu à la tour de Baudouin, offrant une vue splendide sur le sud-est de la cité, faite de falaises rocheuses et d’une part de la ville de Veliko Tarnovo et de la forêt.

 

 

Baudouin de Flandres fut empereur de Constantinople de 1204 à 1205 (initialement conte de Flandres). Mais les bulgares s’alliant aux grecques, celui-ci sera vaincu et enfermé dans cette tour. On dit que le roi bulgare Kaloyan l’aurait abandonné dans une vallée, mains et pieds coupés, destiné à une mort lente et douloureuse.

 

 

Ensuite, nous sommes montés jusqu’au sommet de la colline pour apprécier de près ce bâtiment qui, ultérieurement, attirait tant notre attention.

 

 

Il s’agit de la Patriarchie Bulgare sous une forme bellement rénovée. Anciennement fortifiée, comme on le constate aux restes de murs qui la ceinturent, l’église était considérée comme la “mère” de la Bulgarie et fut le siège du patriarche bulgare.

 

 

D’intérieur, on appréciera des peintures modernes représentant l’histoire du second empire bulgare. Ces fresques sont assez austères, avec des nuances de gris et de noir. On y retrouve le tombeau du tsar Kaloyan.

 

 

Nous avons enfin pu voir, sur le flanc nord de la butte sur laquelle tient l’église, le palais royal de Tzarevetz, ou ce qu’il en reste. Anciennement imposant et fortement protégé, le palais possédait 4 tours défensives et de belles murailles. Maintenant malheureusement, il y a peu à apprécier comme vous le voyez, car les ottomans l’ont détruite après avoir investi la cité.

 

Veliko Tarnovo, une destination immanquable en Bulgarie

 

Veliko Tarnovo et la citadelle Tzarevetz sont pour sûr une merveilleuse destination accessible à tous. Pour les historiens, l’histoire reviendra à la vie ici-même. Pour les romantiques, une ballade dans le vieux centre offrira les instants de magies qui réveillent les cœurs. Pour les rêveurs enfin, c’est éveillés qu’ils voyageront à travers les époques, à travers une belle culture bien vivante, à travers un paysage féerique…

One Response

  1. Jesse Eat World

    Quelle surprenante balade ! Je ne me serais pas attendu à trouver un lieu comme celui-ci et si bien conservé à cet endroit. Raison de plus pour se laisser tenter 🙂

Laissez un commentaire