chateau iulia hasdeu

Château de Iulia Hasdeu

Classé dans : Monuments | 0

Environ 2h de voyage en partant de Bucarest, la ville n’est pas très intéressante en soi, mais s’y cache le château Iulia Hasdeu, un château très intéressant dans son genre. Celui-ci se trouve à côté du centre de police (écrit en grand sur un mur).

 

 

Du dehors, rien de grandiose. C’est un petit château composé de trois parties avec le donjon au centre. Des petits créneaux bordent le haut du bâtiment.

 

 

Sa forme incongrue rend le tout étrange, surtout avec le signe sur la façade, un oeil dans un triangle, qui représente l’oeil divin et qui vous fixe intensément.

 

 

A l’arrière, vous retrouverez un jardin abritant en grande partie des noyers. Des toilettes sont disponibles dans la salle à gauche du château en retrait. Vous trouverez quelques oeuvres artistiques au fond, sans aucune information sur leur histoire.

 

 

Pour visiter le château, une entrée à faible coup (10 lei il me semble) et une taxe pour les photos. Le site web : http://www.muzeulhasdeu.ro/fr/ , comme vous pouvez le voir en français. Il vous est aussi possible d’acheter des livres là-bas (Oana à part exemple acheté un livre sur le spiritisme écrit par Hasdeu le père et qui semble assez intéressant, mais écrit en roumain). Des écouteurs pour visites sont disponibles dans certaines langues, anglais, français et bien évidemment roumain. La description du château est parfois ressentie un peu trop longue, mais néanmoins certains passages m’ont captivés, ceux traitant sur le rapport entre le père et la fille avant et après disparition de celle-ci.

 

 

Le château a été construit par HD Hasdeu, savant roumain, pour rendre hommage à sa fille Iulia, morte de tuberculose à l’âge de 18 ans. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, en effet, ce serait Iulia elle-même qui aurait dicté au savant les plans du château. On retrouve alors des allusions à la religions et au spiritisme ; symboles, statues et outils.

 

 

Le château, de style bourgeois, abrite beaucoup de tableaux et photos des membres de la famille ; des livres scientifiques, de et n’est pas précédé d’une virgule. »spiritisme, et des oeuvres de Iulia qui était précocement douée pour la prose, les poèmes et le théâtre. En résumé, beaucoup de souvenirs d’un homme qui s’était réfugié dans la croyance, dans le spiritualisme, pour ne pas sombrer dans la tristesse. Histoire très touchante..

 

 

Le château a beaucoup souffert, du pillage principalement, et c’est grâce à des efforts que l’on peut aujourd’hui vous compter cette histoire.

 

 

Après la visite, nous partons sur une route semblant avoir été tracée par le sillage d’un serpent géant. C’est Valea Doftanei.

 

 

Elancée sur plus de 30 km, elle vous fera traverser forêts et points de vues, sur les vallées et petits villages paysans. Pour cela nous empruntons la 207 en direction de Plaiu Campinei, Comuna Sotrile, Seciuri, puis enfin le barrage Paltinu. Là-bas de grandes surfaces boisées et un lac sinistre d’où s’élèvent des volutes de fumées. Il y a à faire par ici pour se rapprocher de la nature, à vous de chercher dans ce brouillard! Pour un retour plus rapide, prenez plutôt la 1021 qui passe par Lunca Mare, route tout aussi intéressante.

 

 

Laissez un commentaire